lundi 18 mai 2015

Chantier Ecole Pour Tous 2015

Ca y est, le groupe des jeunes de Khamsa est revenu du Maroc !

Voici un petit descriptif de ce que nous avons vécu :


Samedi 11 avril : Départ à 6h du matin de Vandoeuvre, transport grâce à l'association Envol qui nous prête 2 camionnettes. Arrivée à l'aéroport d'Orly, parking pour une des camionnettes, enregistrement, décollage. Mise à part une petite appréhension pour certains d’entre nous par rapport à l’avion rien à signaler.

Arrivée a Fez dans l'après-midi, on empile nos bagages sur le toit d'une camionnette et nous allons jusqu’à Sidi Kacem chez Wafae et Sihem, la psychologue chargée du projet sur la protection de l'enfance au Maroc : petit buffet d'accueil très sympathique, Latif nous raconte l'histoire de la ville de Sidi Kacem, puis nous partons vers l'internat de jeunes filles ou nous allons passer la nuit.
1er repas marocain, une pastilla excellente. Soirée ping pong et tout le monde va se coucher car le départ est prévu pour tôt le lendemain matin.

Dimanche 12 avril : Nouvelle camionnette pour nous rendre jusqu'à Amjgeg. Nous ne nous doutons pas que nous allons passer la journée sur la route. Pause pour manger dans un petit restaurant, grosse chaleur avec vue sur les montagnes enneigées, original. Dépouilles de chèvres pendues pendant qu'on déguste la kefta..Original aussi.

Arrivée à Amjgag vers 23h, épuisés mais content d'être enfin arrivés.
Accueil très chaleureux des associations de Figuig et Tata, (nous avions déjà créée des liens dans le bus avec Zakaria et Farah de l'association AMIS de Sidi Kacem) qui nous serrent dans leurs bras et nous embrassent.
Tout de suite un repas, puis dodo pour certains, 1ere soirée avec les Figuiguis pour d'autres, 1ere rencontre avec leurs chansons et leur musique.
1ere rencontre aussi avec des scarabées volants qui nous envahissent ! Couchés tard et heureux d'être la, la répartition des chambres se fait entre associations, l’ambiance est excellente.

Lundi 13 avril : Réveil en début de matinée, petit déjeuner collectif et traversée du village pour la découverte de l'école, a 5mn a pied.
Nous découvrons donc le village que nous voyons de jour pour la 1ere fois, beaucoup de maisons à moitié en ruines, peu de monde dans la rue.
Arrivée à l'école, pas en ruines mais pas du tout mise en valeur, champs de cailloux pour la cour de récréation, tables de classes et murs en mauvais état, pas de couleurs, pas d'aires de jeux... Seul le directeur et les enseignants nous accueillent, des enfants sont la aussi.





Répartition des rôles, équipes goudron, ciment, toilette, extérieur, salles de classe.
Les jours suivants, chantier tous les jours de 9h a 15h, un peu plus tard vers la fin de semaine. Repas dès le retour au gîte, puis balade, sieste, après-midi avec les figuiguis, ou avec les tamount, soirée chants et danses, fou rires, quelques heures de sommeil et on recommence.


 Les associations que nous avions prévu de visiter ont changé d'avis, nos après-midis sont donc libres. A noter une visite des gorges avec Karmad, le calligraphe marocain, très beaux paysages dans le creux de la montagne, et une balade en haut de la colline derrière le village, avec une vue magnifique de la vallée et du village.


Visite des gorges

Amjgag


Plus le chantier avance plus les jeunes du village s'impliquent, quelque fois même un peu trop. Le travail avance bien, les jeunes de figuig et tata, qui font le travail le plus difficile sont impressionnants d'efficacité, et ce sont encore eux qui animent nos soirées avec leurs instruments, leurs chants leurs danses et leur bonne humeur, énorme respect pour chacun d'entre eux.


Les figuiguis et leurs instruments







Soirée habituelle dans le gîte




















 Dimanche 19 avril : Fin du chantier, la semaine est passée à une vitesse folle. Au final, les 3 salles de classes ont été repeintes, les carrés de pelouse ont été désherbés, toutes les tables ont été consolidées et repeintes, nous avons peint des marelles et des jeux de ce genre, les figuigis ont fait des allées en béton et une petite pente pour l’accès en voiture, plusieurs murets, un escalier pour accéder aux toilettes qu’ils ont aussi rénové.
Une aire de jeu a aussi été créée avec balançoire et tape fesses, la cour a été nettoyée de la majorité des cailloux et rochers, et les toits ont été goudronnés car il y avait des fuites.

Résumé en photos : 

 
Construction de l'allée avec la pose du ciment

 
Pose du goudron sur les toits

 
Peinture dans la 1ère salle de classe
  
Consolidation et peinture des tables

 
Ramassage des cailloux

Salle de classe terminée



Salle de classe terminée



Aire de jeux terminée

Dernière soirée dans le gîte donc, Sarah Salah Kader et Wafae nous organisent une chasse au trésor a l'échelle du village, très fatigante car il faut courir vite mais très drôle aussi, les enfants du village courent avec nous, et Salah habillé en chibani restera gravé dans tous les esprits.


Lundi 20 avril : Inauguration de l'école, avec quelques officiels de la région, discours et petits fours, remerciements.




Nous quittons l'école et prenons la route de la maison du directeur qui nous invite à manger chez lui. Nous disons au revoir à Yasser et Kenza qui rejoignent leur famille, premières larmes…

Après-midi consacré à la visite de la distillerie d'eau de rose et d'un centre pour les femmes (cours d'alphabétisation, informatique, lecture...)

Petit incident, sur la route de l'auberge de Driss, la camionnette de Hassan tombe en panne à 15 min de l'arrivée. Le problème est réglé en une petite heure, on en profite pour regarder les étoiles, aucun stress. Arrivée à l'auberge située dans la ville de Toudra, on réalise que le chantier est derrière nous, début des vacances, bonne humeur et fatigue générale.

Mardi 21 avril : Randonnée avec Khalid, qui va nous guider dans la montagne. Nous partions pour une petite randonnée tranquille, au final ce sera 7h de marche dans les cailloux et le vent, pour découvrir les gorges du Toudra , paysage assez époustouflant, la marche valait le coup.
Soirée jeu du smarties, comme au weekend de cohésion beaucoup de rires et paradoxalement beaucoup de réflexion, débats intéressants.

Mercredi 22 avril : 2 activités nous sont proposées, escalade ou cheval.
Pour le cheval, c’est par groupe de 5 ou 6 que nous nous promenons dans la ville avant de bifurquer dans la rivière, que nous traversons à plusieurs reprise, paysages vraiment magnifique, monter un cheval dans ce genre d'endroit était une expérience vraiment incroyable et cela restera un des moments préférés de ce voyage.



Sarah et Salah

Pour l’escalade, au cœur des gorges, c’est une ascension de 35 mètres que le moniteur a prévu, forte en émotion aussi.




L'après-midi nous avons visité la ville de Tinghir, nous en avons profité pour faire des achats au souk, les filles ont été au hammam, et le soir, anniversaire de Khamsa : chacun a été remercié, beaucoup de cadeaux ont été échangés, nous avons tous pris conscience de la fin de cette expérience unique et les larmes ont coulées pour la plupart d'entre nous, soirée vraiment très émouvante. Couchés très tard, nous nous réveillons quelques heures après, déjà en retard.


Photo de la soirée des 15 ans de Khamsa


Jeudi 23 avril : C'est déjà le départ. Préparation des valises, chargement de la camionnette, adieu au personnel de l'auberge et à Driss. Nous prenons la route, arrivés à Tinghir c'est le départ des jeunes de Tamount. Grande tristesse, embrassades et larmes, encore.
Nous reprenons la route, jusque Errachidia ou nous laissons les Figuiguis : nous pensions avoir assez pleuré mais les larmes coulent toutes seules, les adieux commencent à peser, la plupart d'entre nous s'endort de chagrin une fois reparti.
Nous arrivons finalement à Fez, ou nous devons passer la fin de notre séjour dans un centre d'accueil. Grosse nuit.

Vendredi 24 avril : Visite rapide du souk et de la ville, il est vite 14h et le 1er groupe doit déjà aller prendre son avion, nous organisons leur trajet en taxi grâce à Abdelilah,, et c'est encore quelques larmes qui accompagnent ces aux revoir.

Nous ne sommes plus que 7, nous décidons à notre tour d'aller faire un tour au souk, petit restaurant, et nous passons finalement l'après-midi à se promener dans le souk.
Le soir, léger retour à la vie Occidentale, nous mangeons dans une pizzeria, avant de se mettre en quête d'un bar.
Après plusieurs tentatives nous tombons dans un endroit assez spécial mais qui fera l'affaire, le grand écart entre Amjgag et la vie nocturne de Fez est plutôt amusant… Nous rentrons vers 1h du matin.

Samedi 25 avril : A notre tour de partir. Nous nous offrons un dernier petit déjeuner marocain dans un restaurant/bar à jus de fruit en terrasse, et nous rentrons prendre le taxi. Dernier au revoir à Abdelilah, encore des pleurs, évidemment, puis départ pour l'aéroport. Nous somme tous sonnés, les larmes aux yeux, c'est vraiment la fin et nous en prenons tous conscience. Des vendeurs de mouchoirs nous interpellent au feu rouge, drôle d’ironie.




Arrivée à Orly vers 20h, nous attendons Latif jusque 22h, André d'Envol vient nous chercher, et c'est le retour a Vandoeuvre, et à la réalité… Difficile !

Ce fut en tout cas une expérience incroyable, et le chantier de l'année prochaine est déjà attendu avec impatience!

Aucun commentaire:

Publier un commentaire